Résultats de votre recherche

 
Trait d’union
Hôtel de Charme - Douz
Trait d’union
Trait d’union
autresAutres Hébergements
Situation:
Tijma, est-ce vraiment le bout du monde ! Pas du tout, mais c’est certainement un des bouts... de la Tunisie. Sur la route, je ne peux m’empêcher de trouver ce nom bizarre ! Pourquoi est ce qu'une maison d’hôtes en plein oasis rocheuse s’appellerait-elle Trait d’union ? D’abord, pourquoi pas ? Ensuite, il s’avère que ce lieu est un précieux point de rencontres. Entre ceux qui arrivent et ceux qui partent, entre les gens du nord et ceux du sud, les autochtones et les voyageurs, les tunisiens et les étrangers, les villageois et leurs visiteurs…La maison est très facile à trouver. Le panneau indicatif et le petit pont qui y mènent vous sautent aux yeux. D’entrée, vous êtes dans l’ambiance. Le cratère qui fait office de cour centrale est énorme. Il atteint presque 10m. C’est autour de lui que s’articule la vie de la maison. Dépouillé, épuré, sans chichis ni fioritures, le troglodyte est parfaitement réhabilité. Le soir, les lumières sont douces et le mystère opère naturellement. Les chambres sont creusées à même la terre et on ne peut que se réjouir de leur simple beauté. Les cinq chambres de Trait-d’Union portent des noms différents. Ceux des villages berbères avoisinants. Elles sont toutes différentes et surprenantes de par leur superficie. Des jarres, des objets usuels agricoles sont détournés de leur fonction et font office d’objets décoratifs.
Hébergement:
A peine arrivé à Trait d’union, il y’a de fortes chances que cela soit Balou, le magnifique labrador blanc qui vient à votre rencontre. Il est le chouchou de la maison. Sa présence participe à lier un rapide et chaleureux contact avec vos hôtes. L’accueil est professionnel. Il a déjà été établi, puisque Robert et Anne vous suivront par téléphone pour s’assurer que tout va pour le mieux et que vous allez bientôt trouver la maison d’hôtes. Le soir, les hôtes de la maison se retrouvent autour de la table. Salah, cuisinier de Trait d’union est un as de l’agneau à la gargoulette. A table, on vous servira certes l’incontournable couscous. Mais réclamez celui à « l’osbane », un plat typique et très élaboré qui devient de plus en plus rare de trouver. Le soir, quand le personnel de la maison commence à jouer des instruments, ce ne sont pas seulement les flammes des bougies qui dansent.